Massif Central Ferroviaire 
Les Viaducs sont les Châteaux de la Loire du Massif Central
Bonjour, et bienvenue aux internautes qui s'intéressent à l'histoire, à la géographie, au patrimoine, aux paysages et à l'avenir ferroviaires du Massif Central.
Actualités Inventaire Repères Annexes
Première visite : lire l'Editorial
Patrimoine
Recherche par département  |   Recherche par ligne PO PLM Midi  |   Recherche par nom  |  Recherche par date  |  Recherche par carte | ToponymeExpress
N° 271  du 01/04/2021
 
L'actualité du 22/03/2021
 
Toute l'actualité  |  L'agenda   (0 RV)


La photo du mois
:


Cherchez l'erreur. Et d'abord, de quel Mont d'Or s'agit-il? Celui des lyonnais ou celui des francs comtois?
Saint Sauves (Puy de Dôme).

Photo réalisée le
17/02/2021 par Roland DENIS.

  • Ardèche : Joyeuse. [1 photo]

  • Allier : Chareil Cintrat 1 2, Fourilles, Varennes sur Allier. [4 photos]

  • Aveyron : Saint Jean et Saint Paul, Calmont. [2 photos]

  • Bouches du Rhône : Lambesc. [1 photo]

  • Corrèze : Saint Chamant, Saint Pantaléon de Lapleau. [2 photos]

  • Creuse : Parsac Rimondeix 1 2 3. [3 photos]

  • Dordogne : Marsac sur l'Isle 1 2, Eyzerac. [3 photos]

  • Drôme : Sauzet, Bonlieu sur Roubion, la Laupie 1 2, Chabrillan 1 2. [6 photos]

  • Gard : Calvisson 1 2 3, Fontarèches, Brignon, Tornac, Alès. [9 photos]

  • Hérault : Moulès et Beaucels 1 2, le Bousquet d'Orb. [3 photos]

  • Loire : Boën sur Lignon 1 2. [2 photos]

  • Lozère : Barjac, Saint Julien d'Arpaon 1 2. [3 photos]

  • Puy de Dôme : Vassel, Messeix, Pontgibaud. [4 photos]

  • Rhône : Courzieu 1 2, Saint Genis l'Argentière. [3 photos]

  • Saône et Loire : Saint Didier sur Arroux. [1 photo]

  • Vaucluse : Mérindol 1 2 3 4 5 6 7 8 9, Orange. [10 photos]

  • Yonne : Druyes les Belles Fontaines 1 2 3 4. [4 photos]

  • Ont contribué à cette édition : Christophe BENOIST, Roland DENIS, Pierre EVRARD, Damien FOLLET, Jean-Pierre FRANCON, Jean-Marie GILSON, Paul HURLEY, Bernard IBRY, Bernard LACOTTE, Florian LAVAL, Pierre Olivier MESSNER, Isabelle TREPS, Georges TURPIN, VISIBLE.

  • La présente édition est illustrée par plus de 13328 photos.

  • La présente édition est liée à une base de données comptant 17141 entrées.

  • Le n° 272 paraîtra le 01/05/2021
  • .

    Ruptures.


    S'il est une société disruptive, c'est bien la SNCF. D'abord pour le meilleur, et ensuite pour le pire.



    Le prototype CC 7001, vu ici à Toulouse pendant l'été 1951, a permis de valider les avantages des locomotives à adhérence totale, et il fera l'objet d'une prestigieuse descendance. L'engin est identifiable grâce à ses portes vitrées et à ses jupes de bas de caisse.

    Document Pierre EVRARD.

    Pendant trente ans, les ruptures technologiques allaient enchaîner les progrès : BAL, PRS, 25 kV, électrifications massives, ITE, fin de la traction vapeur, Mistral et Capitole, voitures Corail, rames à turbine à gaz, etc... L'avènement des LGV et des TGV, ainsi que leur face sombre la "résa" et le "yield", allaient faire du passé table rase et jour après jour disqualifier les dessertes et le réseau "classiques", dans le but, si possible, de les faire oublier.

    Ruptures humaines. Pendant des décennies, des ingénieurs issus des meilleures écoles furent aux commandes. On pense bien sûr à Louis Armand, mais ils furent nombreux ceux qui, sans rechercher la lumière, ne visaient que la performance et l'efficacité. Depuis des lustres, les communicants et les comptables ont pris la relève. Le mot d'ordre chez les premiers, maîtres du vent, c'est dire et ne pas faire. Quant aux seconds, obsédés par la chasse aux dépenses, ils font supprimer tout ce qui coûte, surtout si c'est utile : du low-cost, sinon rien. Sur le terrain, où sévissent les "managers de proximité", la solidarité et la conscience professionnelle ont souvent fait place au chacun-pour-soi et au j'm'en-foutisme.

    Ruptures organisationnelles. La gestion par activité, l'immiscion des autorités organisatrices, la montée en charge de la concurrence ont singulièrement alourdi les chaînes de décision et de financement.

    Ruptures historiques enfin. De même que les deux guerres mondiales ont provoqué des infléchissements notoires dans l'aventure ferroviaire nationale, la pandémie actuelle va se traduire par de nouvelles cassures, que ne réparera aucune vague verte.

    Cela fait longtemps maintenant que le mot "progrès" n'appartient plus au vocabulaire du chemin de fer en France.


    Plus d'info / source : PS : il ne faut pas oublier non plus les ruptures de caténaires, sources de gros désagréments pour l'exploitant et les voyageurs.
    Le reste de l'actualité