Massif Central Ferroviaire 
Les Viaducs sont les Châteaux de la Loire du Massif Central
Bonjour, et bienvenue aux internautes qui s'intéressent à l'histoire, à la géographie, au patrimoine, aux paysages et à l'avenir ferroviaires du Massif Central.
Actualités Inventaire Repères Annexes
Première visite : lire l'Editorial
Patrimoine
Recherche par département  |   Recherche par ligne PO PLM Midi  |   Recherche par nom  |  Recherche par date  |  Recherche par carte | ToponymeExpress
N° 220  du 01/12/2016
 
L'actualité du 25/11/2016
 
Toute l'actualité  |  L'agenda   (0 RV)


La photo du mois
:


La cité tarnaise de Tanus et la ville chinoise de Pingbian devraient célébrer leur jumelage en 2017. Leur point commun? Deux œuvres magistrales de l'ingénieur Paul Bodin : le viaduc du Viaur (1902), sur la ligne Toulouse - Rodez, et le viaduc à arbalétriers du Namti (1909), sur la ligne du Yunnan.

Document WikiMIDI.

  • Ardèche : le Crestet 1 2 3, Lamastre, Saint Agrève 1 2, Intres 1 2, Saint Julien Boutières, Saint Maurice en Chalencon. [14 photos]

  • Bouches du Rhône : Arles 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11. [12 photos]

  • Cantal : Saint Flour, Lugarde. [2 photos]

  • Charente : Garat 1 2, Rougnac 1 2, Edon, Angoulême. [6 photos]

  • Cher : Jalognes. [1 photo]

  • Dordogne : Mareuil, la Tour Blanche 1 2 3, Saint Méard de Drône 1 2. [7 photos]

  • Gard : Fourques 1 2. [2 photos]

  • Gironde : Bordeaux. [1 photo]

  • Hérault : Vias. [1 photo]

  • Loire : Saint Martin d'Estréaux 1 2 3 4, Saint Prix, Saint Pierre Laval, le Breuil. [7 photos]

  • Haute Loire : le Chambon sur Lignon 1 2 3 4 5 6 7 8 9, Vernassal 1 2 3, Monistrol d'Allier 1 2 3. [17 photos]

  • Rhône : Lyon. [1 photo]

  • Saône et Loire : Laizy. [1 photo]

  • Seine : Paris 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10. [14 photos]

  • Seine et Marne : Fontaine le Port. [2 photos]

  • Tarn : Saint Sulpice. [1 photo]

  • Vaucluse : Avignon 1 2 3. [3 photos]

  • Ont contribué à cette édition : Christophe BENOIST, Dieudonné-Michel COSTES, Laurent COURTOIS, Franz ESNAULT, Damien FOLLET, Paul HURLEY, Bernard IBRY, JLR, Loïc, Georges TURPIN, WikiMIDI, WikiPLM.

  • La présente édition est illustrée par plus de 9313 photos.

  • La présente édition est liée à une base de données comptant 51414 entrées.

  • Le n° 221 paraîtra le 01/01/2017
  • .

    Chemin de fer et langue de bois.

       Face à un réseau-peau de chagrin et à une exploitation-boîte à chagrins, le silence des dirigeants de la SNCF est assourdissant. Même son Président n'apparaît plus sur les écrans, pour nous annoncer, tout sourire au milieu du chaos : "la bonne nouvelle, c'est que...". C'est pourquoi la parution d'un livre au titre percutant, écrit de l'intérieur par des stratèges de la Grande Maison, pouvait laisser croire à un exposé intelligent et serein sur les dysfonctionnements et la régression dont souffrent les chemins de fer français. Il n'en est rien.

    Certes, la première partie du livre est prometteuse : on y trouve de bonnes feuilles sur la symbolique du train, sur le temps ferroviaire et sur la valeur patrimoniale de la voie ferrée. Mais les chapitres suivants sont décevants : on y parle dette financière et dette technique, pusillanimité de l'Etat, désindustrialisation, digitalisation de la société, sans vraiment répondre à la question posée par le titre de l'ouvrage. Sauf que l'on comprend bien, de manière subliminale, que la régénération du réseau conventionnel va prendre vingt ans, que les TGV n'ont pas vocation à rouler ailleurs que sur les LGV, que la fermeture de toutes les lignes non pertinentes est inéluctable et que le car est un merveilleux moyen de transport, au cœur de l'intermodalité.

    Comment ne pas être abasourdi par le fait que des gens bien payés pour faire rouler des trains ne défendent pas bec et ongles le chemin de fer, mais au contraire le jettent en pâture à la route, dont l'univers s'affirme chaque jour plus impitoyable?

    Alors, que faire de la SNCF? La débaptiser au plus vite, car si elle reste une entreprise de transport, la part du rail y sera bientôt marginale.
    Plus d'info / source : Dépôt légal : octobre 2016. ISBN : 979-10-210-2211-9. 14,90 €. 164 pages.
    Le reste de l'actualité