Massif Central Ferroviaire 
Les Viaducs sont les Châteaux de la Loire du Massif Central
Bonjour, et bienvenue aux internautes qui s'intéressent à l'histoire, à la géographie, au patrimoine, aux paysages et à l'avenir ferroviaires du Massif Central.
Actualités Inventaire Repères Annexes
Première visite : lire l'Editorial
Patrimoine
Recherche par département  |   Recherche par ligne PO PLM Midi  |   Recherche par nom  |  Recherche par date  |  Recherche par carte | ToponymeExpress
N° 225  du 01/05/2017
 
L'actualité du 23/04/2017
 
Toute l'actualité  |  L'agenda   (0 RV)


La photo du mois
:


Les belles pierres du militaire (Vauban, Séré de Rivières) ont préfiguré les belles pierres du ferroviaire. C'était avant les blockhaus. Ici, le fort de Penthièvre (Morbihan), à un tir de mousqueton de la ligne de Quiberon.

Photo réalisée le
26/03/2017 par Rails & Drailles.

  • Allier : Montluçon. [1 photo]

  • Aude : Sainte Eulalie, Moussan. [3 photos]

  • Aveyron : Sévérac d'Aveyron. [1 photo]

  • Gard : la Grand'Combe, Saint Martin de Valgalgues. [2 photos]

  • Haute Garonne : Toulouse. [1 photo]

  • Hérault : Capestang 1 2 3 4 5 6 7. [7 photos]

  • Indre : Saint Aoustrille. [1 photo]

  • Loire : Viricelles. [1 photo]

  • Haute Loire : Chanteuges, Vissac Auteyrac, Vergongheon, Bournoncle Saint Pierre 1 2 3 4 5 6 7 8 9, Beaumont 1 2 3 4, Brioude 1 2 3, Paulhaguet, Monlet, Allègre 1 2, Céaux d'Allègre. [29 photos]

  • Lozère : Saint Bonnet de Montauroux 1 2 3 4 5 6 7. [7 photos]

  • Nièvre : Myennes 1 2. [3 photos]

  • Rhône : Lyon 1 2 3 4, Villefranche sur Saône 1 2, Pomeys. [10 photos]

  • Haute Vienne : Droux 1 2. [3 photos]

  • Val de Marne : Vitry sur Seine 1 2 3 4, Choisy le Roi 1 2 3. [8 photos]

  • Ont contribué à cette édition : Christophe BENOIST, Jean-Marie BORGEAIS, Laurent COURTOIS, Franz ESNAULT, Patrick GROS, Paul HURLEY, Bernard IBRY, JLR, LOIC, André MANUS, Jean-Jacques MARCHI, Pascal PETIT, Patrick POTIER, Jean-Marie TREMOULET, Georges TURPIN, WIKIPLM.

  • La présente édition est illustrée par plus de 9731 photos.

  • La présente édition est liée à une base de données comptant 53705 entrées.

  • Le n° 226 paraîtra le 01/06/2017
  • .

    Quand Paulin rimait avec salin.

    En 1831, Paulin TALABOT (1799-1885), futur premier polytechnicien cheminot, fut appelé, au terme d'une mission sur le canal latéral à la Loire, à pantoufler par le Maréchal Soult, administrateur du canal du Rhône à Sète. Son premier travail fut d'empêcher les eaux salines des marais de Camargue de remonter ledit canal. A cet effet, il établit en amont d'Aigues-Mortes, au point de jonction avec le canal du Bourdigou, une écluse (dite de garde), à trois entrées et à cinq portes, ouvrage dont le mécanisme ingénieux laisse un libre passage à l'écoulement des eaux provenant des deux canaux, quand leur niveau est supérieur à celui de la mer, et, dans le cas contraire, empêche celle-ci de pénétrer.
    Dans le même temps, le Maréchal Soult était soucieux de créer une antenne à son canal, en direction des houillères de la Grand'Combe. TALABOT, chargé de l'étude technique, opta rapidement pour une voie ferrée, de préférence à un canal.

    C'était le début d'une longue histoire qui amènera TALABOT à la tête de la prestigieuse compagnie du PLM.
    La bordigue (cf le fameux pont éponyme à Sète) est un labyrinthe de roseaux édifié en travers d'un grau ou d'une roubine pour capturer des poissons. Piégés, ceux-ci se concentrent dans une chambre circulaire nommée "bourdigou" (du latin borda : logis).

    L'éditeur de cette carte fantaisie (que l'on comparera avec la vue précédente) devait être dislexique.
    Plus d'info / source : Photos prises à Aigues Mortes (Gard) le 21 avril 2017.
    Le reste de l'actualité