Massif Central Ferroviaire 
Les Viaducs sont les Châteaux de la Loire du Massif Central
Bonjour, et bienvenue aux internautes qui s'intéressent à l'histoire, à la géographie, au patrimoine, aux paysages et à l'avenir ferroviaires du Massif Central.
Actualités Inventaire Repères Annexes
Première visite : lire l'Editorial
Patrimoine
Recherche par département  |   Recherche par ligne PO PLM Midi  |   Recherche par nom  |  Recherche par date  |  Recherche par carte | ToponymeExpress
N° 291  du 01/12/2022
 
L'actualité du 24/11/2022
 
Toute l'actualité  |  L'agenda   (0 RV)


La photo du mois
:


Patrimoine. Les BV PLM disparaissent les uns après les autres. La gare venant d'être déplacée côté Marseille, celui de Nice_Saint Augustin est en cours de démolition, afin de laisser la place à une autoroute urbaine, véritable aspirateur à bagnoles. Apparemment cela n'a pas ému les écolos qui n'ont pas créé de ZAD, afin de s'opposer à toujours plus de bitume en ville.

Document Wikipedia.

  • Allier : Contigny, Terjat. [3 photos]

  • Aveyron : Bertholène 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14. [14 photos]

  • Bouches du Rhône : Meyrargues 1 2 3 4 5, Vitrolles, Mouriès 1 2 3 4 5. [12 photos]

  • Cantal : Neussargues en Pinatelle. [1 photo]

  • Charente : la Rochefoucauld en Angoumois 1 2 3 4 5 6 7. [7 photos]

  • Corrèze : Malemort sur Corrèze. [1 photo]

  • Creuse : Bourganeuf. [1 photo]

  • Drôme : Crest. [1 photo]

  • Gard : la Vernarède 1 2, Sainte Cécile d'Andorge 1 2, le Cailar 1 2 3 4, Beauvoisin. [10 photos]

  • Gironde : Saint Emilion, Sauveterre de Guyenne 1 2. [3 photos]

  • Indre et Loire : Chambourg sur Indre. [1 photo]

  • Haute Loire : le Brignon 1 2 3 4 5 6. [6 photos]

  • Loiret : Boiscommun. [1 photo]

  • Rhône : Châtillon. [1 photo]

  • Vaucluse : Jonquières 1 2 3 4, Pernes les Fontaines 1 2. [6 photos]

  • Essonne : Vigneux sur Seine. [1 photo]

  • Ont contribué à cette édition : Christophe BENOIST, Jean-Marie GILSON, Bernard IBRY, Bernard LACOTTE, Janine NICOULAUD, Michel SOUILLAT, Jean-Marie TREMOULET, Georges TURPIN.

  • La présente édition est illustrée par plus de 14579 photos.

  • La présente édition est liée à une base de données comptant 18674 entrées.

  • Le n° 292 paraîtra le 01/01/2023
  • .

    Gares de l'Est.

    Pendant une centaine d'années, les Compagnies de Chemin de fer, grandes et petites, ont couvert la France de bâtiments typés, qui restent très identifiables de nos jours.

    La Compagnie de l'Est n'est pas en reste. Entre les nombreuses gares monumentales implantées dans les villes principales mais aussi dans les stations thermales, et les constructions à l'architecture engagée "néo-schwob" héritée de l'annexion allemande, une demi-douzaine de standards donnent leur personnalité aux édifices plus modestes jalonnant les lignes de Champagne et de Lorraine. Voyons ce qu'il en est sur l'ancienne ligne Lérouville - Verdun - Sedan, qui suivait la Meuse dans une contrée marquée par l'Histoire.


    L'ancien BV de Brieulles sur Meuse reste très classique, sa simplicité de forme étant rehaussée par des bandeaux, des chaînages d'angle et des entourages de baies soignés.

    Photo du 27 octobre 2022


    La Compagnie de l'Est a été très friande du style "chalet" ou "pavillon", à la ligne de toit perpendiculaire aux voies. On retrouve cette disposition le long de la Grande Ceinture parisienne et des lignes du groupe II de la banlieue de Paris_Saint Lazare. Vers le Massif Central, on repère aussi de telles façades entre Moret et Nevers, au Creusot ou à la Souterraine.
    On voit ici l'ancien BV de Dun_Doulcon, dont l'histoire n'est pas anodine (*).


    Photo du 27 octobre 2022


    L'Est but not least. De 1903 à 1925, la Compagnie s'est reposée sur un type trés standardisé qui a équipé les lignes construites avant la première guerre mondiale, puis les lignes reconstruites après le conflit. Proche de Verdun, le BV de Consenvoye est dans ce dernier cas. On notera le "donjon" à croupe faîtière réservé au logement de fonction et les locaux d'exploitation établis dans l'aile principale, à l'aspect de salle de classe.

    Photo du 27 octobre 2022


    (*) Le secteur de la gare de Dun_Doulcon a été le théâtre de multiples raccordements dénivelés avec une rocade stratégique construite au début des années 1930 et démantelée pendant la seconde guerre mondiale. Financée par l'Etat, cette "ligne Maginot", dite de Marcq_Saint Juvin à Baroncourt (n° 213 000), qui avait pour but de créer une liaison directe entre Reims et Thionville, possédait des caractéristiques anticipant celles des LGV : usage du béton armé, double voie, tracé remarquable, absence de passages à niveau et de desserte locale. Elle ne connut aucune exploitation commerciale. Qui sait si, pour construire cette infrastructure, le Ministère n'a pas sacrifié l'achèvement des lignes de Barcelonnette et de Lalevade d'Ardèche?


    Plus d'info / source : Toutes les photos sont de Jean-Marie GILSON.
    Le reste de l'actualité