Massif Central Ferroviaire: Actualités

| Inventaire | Lignes PO PLM Midi | Repères | Annexes | ToponymeExpress

Actualités 2022 : 6 nouvelle(s)
Archives 2021 - Archives 2020 - Archives 2019 - Archives 2018 - Archives 2017 - Archives 2016 - Archives 2015 - Archives 2014 - Archives 2013 - Archives 2012 - Archives 2011 - Archives 2010 - Archives 2009 - Archives 2008 - Archives 2007 - Archives 2006 - Archives 2005 - 2004 - 2003

Date
Objet
17/04/2022

Sortie Chemins à Fer 2022 : au Centre, les marges.

n° 694

Entre Marche et Combrailles, à la lisière nord du "vrai" Massif Central, le bassin de Montluçon apparaît comme le symbole national de la relégation économique et sociale d'une sous-préfecture marginalisée. L'historien et le géographe des transports y trouveront maints sujets d'intérêt et de réflexion, entre le siècle du Canal de Berry et l'époque du tout (auto)-routier, le croisement de l'A 71 et de la RCEA dans le secteur ayant plus un effet centrifuge que centripète.

L'archéologue ferroviaire, lui, se régalera, avec un "matériel" et un "mobilier" incommensurable. Qu'on en juge : une étoile ferroviaire d'Intérêt Général à huit, neuf et même dix branches, un chemin de fer départemental qui fut brillant, des réseaux industriels et miniers puissants et des embranchements particuliers sans nombre. Là où se croisaient jadis les express Paris - Vic sur Cère/le Mont-Dore, Strasbourg - Bordeaux ou Saint Gervais - la Rochelle, ne subsistent que quelques automoteurs ne dépassant pas Limoges, Clermont-Ferrand ou Bourges/Vierzon, aux couleurs de trois Régions qui se tournent le dos. Et à condition qu'il n'y ait ni grèves, ni travaux, et sans parler des retards et des suppressions de trains qu'on ne compte plus.

Voici l'un des derniers viaducs élevés par le PO dans l'entre-deux-guerres près de Néris les Bains : ne cédant en rien au béton, il fait largement appel à la pierre de taille. Des voitures directes Paris - Néris ont circulé sur cet ouvrage. En 2022, on y procède à des essais de véhicule autonome sur la plate-forme devenue voie verte.

Photo Chemins à Fer.

21 mars 2022


Voici la feuille de route proposée par les responsables de Chemins à Fer :

« Chemins à Fer » est une association qui cherche à sensibiliser le public au patrimoine ferroviaire.

Chaque année lors du pont de l’Ascension, une sortie en groupe est organisée dans un territoire pour arpenter d’anciennes voies ferrées.

Cette année, les adhérents ont décidé de partir visiter l’étoile ferroviaire de Montluçon.

Le chemin de fer a d’abord servi à l’activité minière (charbon, or, kaolin), puis aux voyageurs et désormais à… plus grand-chose ! « L’étoile » au rayonnement jadis national, est désormais bien pâle, la gare de Montluçon sert d’impasse aux TER de 3 régions.

Les fermetures des lignes minières (« le chemin de fer à ficelle »), puis des chemins de fer locaux ont été suivies par celles des grands itinéraires (de Montluçon vers Châteauroux, Ussel et Moulins).

Aussi, les vestiges sont nombreux, aux influences parfois surprenantes (le style art déco de la gare de Néris les Bains), les ouvrages d’art imposants liés à un relief tourmenté en certains endroits (viaduc de la Tardes, viaducs de Montluçon à Gouttières).

Chemins à Fer a concocté un programme tourné vers le patrimoine ferroviaire, l’activité minière et l’histoire locale du jeudi 26 mai 14h00 au dimanche 29 mai 12h00. La participation à la sortie est gratuite, chacun règle ses consommations et son hébergement. Il est également possible de participer à tout ou partie du programme.

Le 12 juin 2021, avant que ne les rejoigne le responsable de la préservation et de la mise en valeur du site classé, des participants à la sortie en Corrèze posent devant le fameux Viaduc des Rochers Noirs, pièce maîtresse de la ligne Tulle - Ussel des tramways à vapeur.

Photo Chemins à Fer


Plus d'info / source : Pour plus de renseignements sur l’organisation de la sortie, le programme, les détails logistiques, contactez Romain à cheminsafer@gmail.com ou au 06 45 40 01 51.
26/03/2022

   Nœud coulant pour un nœud ferroviaire.

n° 693
Neussargues : moins il y a de trains, plus on en parle...

Moins de trains? Veuillez excuser du peu :

  • Section Aurillac - Neussargues fermée du 14 mars au 10 décembre, autrement dit jusqu'au service annuel 2023.

  • Section Neussargues - Arvant fermée du 1er août au 2 septembre, en pleine saison touristique.

  • Ligne des Causses fermée du 11 juillet au 16 septembre, là encore pendant le pic de trafic estival.

  • Ce massacre à la régaleuse n'empêche pas les uns d'évoquer des souvenirs sans espoir et les autres d'avancer des projets sans complexe.



        En 35 pages, l'auteur de "Pourquoi Neussargues?" nous fait revivre, par le texte et surtout par l'image, plus d'un demi-siècle de déclin d'une gare emblématique devenue problèmatique. Année après année, l'étiolement des voies et des bâtiments s'est fait plus prégnant, et le plateau ferroviaire, à l'origine d'une "netteté helvète", s'est mué en une véritable prairie, vide de matériel.


    Parole de Premier Ministre, le train de nuit ira à Aurillac, dans... quelques années et par un itinéraire... à préciser, par Brive ou par Clermont Ferrand, les choses ne sont pas claires.
    Il n'en a pas fallu plus à une association visionnaire pour imaginer le prolongement de ce convoi jusqu'à Mende, via Neussargues dans tous les cas. Cette idée n'est pas irréaliste et, sur le papier, peut déclencher l'enthousiasme. Mais au-delà des habituels bâtons dans les boggies du gestionnaire d'infrastructure, il faudra compter avec l'accord de l'Autorité Organisatrice des InterCités de Nuit : l'Etat, toujours désargenté quand il s'agit de chemin de fer.
       


    Plus d'info / source : Commande en ligne du n° 410 de la revue Transports & Patrimoine Ferroviaires.
    Site des Amis du Viaduc de Garabit.
    15/02/2022

    Cantal : un bel hiver ferroviaire?

    n° 692

    Lorsque l'on considère à quoi en est réduit le chemin de fer en Haute Auvergne, on se désole. Mais en regardant ces photos prises au bon moment au bon endroit, on se console.



    Le Lioran - 10 février 2022



    Neussargues - 11 février 2022

    Plus d'info / source : Photos Franz ENAULT.
    10/02/2022

    Cartes postales de la Côte Varoise.

    n° 691

    Entre Toulon et Saint Raphaël, la ligne du littoral des Chemins de fer de Provence devait composer avec les multiples caps et promontoires s'avançant dans la Mer Méditerranée. En particulier, entre la baie de Cavalaire et le golfe de Sainte Maxime (son appellation d'alors), la voie devait couper l'isthme séparant le Massif des Maures de la presqu'île de Saint Tropez, sur la commune de Gassin, dont le chef-lieu, perché à 200 m d'altitude, fait aujourd'hui partie des plus beaux villages de France.

    Au sud de Gassin, le quartier de "la Croix", ainsi qu'un vaste territoire s'étendant jusqu'aux caps Lardier et Taillat, ont acquis leur indépendance administrative en 1934 : la Croix-Valmer était née. L'immobilier balnéaire n'y grignotera pas totalement le vignoble, ni des secteurs préservés, à un jet de galet du Parc National de Port-Cros.





    Le BV de "la Croix" - simple halte à l'origine - surplombait les voies qui étaient engoncées dans une tranchée précédant un tunnel : à près de 100 m d'altitude, celui-ci était le point culminant de la ligne, au sommet de deux déclivités marquées. Au fond, à gauche, un ensemble résidentiel s'est assis sur la partie sud du souterrain, à présent partiellement comblé.

    Après avoir abrité l'Office de Tourisme, la "gare" de la Croix-Valmer offre un toit à la bibliothèque municipale.


    Au fond d'un trou, le débouché nord du tunnel de la Croix-Valmer constitue désormais l'endroit le plus sauvage de la presqu'île de Saint Tropez, où, comme chacun sait, "Dieu créa la femme", 8 ans seulement après la fermeture de la ligne, où aucune BB ne s'aventura jamais. Faut-il s'en gendarmer?

    A noter que la plate-forme, de part et d'autre du col, est intégrée au Parcours Cyclable du Littoral.







    Sur cette carte de 1925, on repère le noeud ferroviaire de la Foux, où la ligne principale croisait le tramway à vapeur Cogolin - Saint Tropez, qui desservait notamment l'usine de torpilles de Bertaud.

    Cette partie de la Corniche des Maures sera éprouvée par le Débarquement de Provence en 1944, mais bien plus encore par l'essor du tourisme de masse, vingt ans plus tard.



    Plus d'info / source : Photos des 5 et 6 février 2022.
    28/01/2022

    Entre Loire et Allier, une ligne survivante : le Puy - Saint Georges d'Aurac.

    n° 690
    Imaginée dès le milieu du XIXème siècle par le (pas encore) Duc de Morny comme l'un des maillons d'une transversale Lyon - Bordeaux, artère maîtresse du "Grand Central", la voie ferrée joignant, entre Monts du Livradois et Monts du Devès, la vallée de l'Allier à la vallée de la Loire, n'est plus qu'une section négligée de la ligne "798 000" joignant Saint Georges d'Aurac à Saint Etienne. Peu lisible, la grille horaire mélange en 2022 automoteurs et autocars entre le Puy et Clermont Ferrand.

    On le sait, l'étoile ferroviaire du Puy n'a jamais été achevée. Après l'ouverture tardive des branches de Vichy (1902) et de Langogne (1912), la construction bien engagée de la fameuse "transcévenole" vers Aubenas et la vallée du Rhône n'a pas été menée à son terme. De nos jours, les pélerins ont bien compris qu'il était plus facile de relier la cité ponote à Saint Jacques de Compostelle à pied qu'en train!



    Signe des temps, qui privilégient le virtuel et l'instantané, la parution d'un ouvrage ferroviaire de fond est un événement. Saluons le travail de l'auteur qui, par le texte et l'image, des plans et bien d'autres documents d'époque, nous fait revivre le long chemin qui mène d'une idée à un projet, et d'un projet à une réalité. Il y eut une mémorable bataille des tracés et, pour une fois, ce n'est pas le PLM qui imposa sa loi. L'ouvrage restitue parfaitement l'empreinte du chemin de fer sur le pays, et l'ambiance des villages ferroviaires qu'ont été, pendant moins s'un siècle, les stations et leurs abords.

    Bonus : la transversale Lyon - Bordeaux du Grand Central utilisait une partie de la ligne Clermont - Montauban par le Lioran , l'un des premiers itinéraires de montagne construit en France. A participé à son établissement, en tant que poseur de rails au PO, le père du futur Président de la République Paul Doumer : ce dernier est né à Aurillac en 1857. Avant d'être assassiné en 1932 (tous les locataires de l'Elysée ne meurent pas dans les bras de leur maîtresse), il fut gouverneur général de l'Indochine française et - fervent promoteur du rail- il lança le Transindochinois et le chemin de fer du Yunnan. Un pont de 1682 m franchissant le Fleuve Rouge au Vietnam a porté son nom.

    Plus d'info / source : Grande et petite histoire de la voie ferrée le Puy - Saint Georges d'Aurac. 272 pages. 2021. EPISERM. 04 71 77 00 38. 06 15 65 93 09.

    Archives 2021 - Archives 2020 - Archives 2019 - Archives 2018 - Archives 2017 - Archives 2016 - Archives 2015 - Archives 2014 - Archives 2013 - Archives 2012 - Archives 2011 - Archives 2010 - Archives 2009 - Archives 2008 - Archives 2007 - Archives 2006 - Archives 2005 - 2004 - 2003

    | Inventaire | Lignes PO PLM Midi | Repères | Annexes | ToponymeExpress

    Dernière mise à jour de cette page: le 15/02/2022